Cancer de l’œsophage : Comment le combattre ?

Les principaux facteurs entraînant le cancer de l’œsophage sont l’obésité, le tabagisme ainsi que l’alcoolisme. Ses traitements varient selon le niveau de développement de la tumeur. Pour augmenter la chance de guérison, il est toujours préférable de le diagnostiquer le plus tôt possible dès l’apparition des premiers symptômes douteux.

Pratiquer des méthodes de traitement conventionnelles

Les traitements conventionnels se reposent sur les mêmes principes, que ce soit pour combattre le cancer de l’œsophage ou pour lutter contre les autres cancers. Avant de les adopter, les médecins commencent par diagnostiquer la tumeur en effectuant une prise de sang, un transit oeso-gastro-duodénal, une endoscopie digestive haute, une biopsie, etc. Après, ils évaluent le niveau de développement de cette dernière via un scanner, une IRM, une scintigraphie osseuse, etc. Les caractéristiques du cancer fixées, les traitements peuvent commencer. Parmi eux, il y a la chirurgie dont la plus conseillée pour le cancer de l’œsophage est l’œsophagectomie. Elle consiste à enlever une partie ou la totalité de l’œsophage infectée par la tumeur.

Ensuite, il y a la radiothérapie qui consiste à utiliser des rayonnements ioniques pour détruire les cellules cancérigènes. Pour le cancer de l’œsophage, la radiothérapie externe conformationnelle tridimensionnelle est privilégiée. Pour plus d’efficacité, la radiographie est souvent accompagnée de la chimiothérapie. Cette dernière est également optée si la chirurgie ne peut être effectuée ou si la radiographie ne convient pas au patient. La chimiothérapie consiste à introduire dans l’organisme des agents chimiques capables de combattre les cellules cancérigènes. Ils peuvent être ingérés oralement ou bien sous forme de perfusions. Hormis ces traitements, il y a l’alternative naturelle pour combattre le cancer. Plus d’une personne ont adopté cette méthode et ont pu partager son chemin vers la guérison face à cette maladie tant redoutée.

Passer par les traitements naturels Beljanski : les bonnes raisons

Les traitements naturels sont souvent utilisés à titre complémentaire des méthodes conventionnelles. Par ailleurs, il existe beaucoup de biochimistes qui effectuent des recherches pour que ces derniers puissent substituer les démarches classiques qui sont parfois trop risquées pour l’état du patient. Parmi ces chercheurs, il y avait le professeur et biochimiste Mirko Beljanski qui a mis en place le traitement Beljanski. Il est composé principalement d’extraits de plantes, le Rauwolfia vomitoria et le Pao pereira, qui travaillent en synergie pour lutter contre la tumeur. Ainsi, le Rauwolfia vomitoria arrête la duplication de la cellule cancéreuse tandis que le Pao Pereira agit dans le processus d’autodestruction des cellules infectées.

De plus, le traitement Beljanski n’impacte pas les cellules saines. Donc il n’engendre pas des effets secondaires comme des nausées et des vomissements ou la perte de cheveux. À part, il s’adapte très bien avec la chimiothérapie. D’ailleurs, des études expérimentales pouvaient apporter un témoignage positif sur l’efficacité de ce traitement avec des patients qui suivent déjà une chimio. Elles ont également démontré qu’il y a une nette amélioration de l’état des malades qui ont mieux supporté les protocoles thérapeutiques lourds. Parmi les personnes qui ont adopté le traitement, il y en a qui ont effectué un témoignage guérison cancer œsophage suite aux prises quotidiennes de gélules de Beljanski.