Mutuelles santés : Les personnes âgées sont ceux qui payent le plus

Déjà pénalisé par leur âge avancé et les risques de santé qui s’aggravent avec l’âge, les séniors payent aussi les mutuelles santés au prix fort. Par rapport aux jeunes non retraités et encore actifs, les couts des mutuelles pour les retraités sont très élevées. Bien que se voulant solidaires et équitables pour tous, au départ, les mutuelles sont tombées dans la spirale de recherche de bénéfices et de profits ce qui a de lourdes conséquences sur le porte feuille des personnes âgées. Précisions sur ce point.

Les mutuelles sont devenues moins équitables pour les différentes générations

Au départ, les mutuelles santés étaient censées être des organismes solidaires à but non lucratifs. Les ouvriers des années 30, cotisaient la même somme, à l’origine, sans se soucier de l’âge ni de l’état de santé des cotisants. Désormais, ce temps semble bien loin, car les organismes sont depuis peu, de plus en plus attiré par le profit et les mutuelles santés ne dérogent pas à la règle. En effet, certaines mutuelles n’acceptent plus de d’assurer les séniors de plus de 75 ans ou, pire, multiplient par 2 voire par 3 le tarif d’adhésion pour une personne âgée par rapport à une adhésion pour une personne active. D’autant plus que la santé se détériore au fur et à mesure de l’âge, ce qui pousse les mutuelles à se méfier.

La conséquence de la recherche de profits des mutuelles : Le nombre d’individus ne bénéficiant pas de mutuelle santé augmente

Sachant que le nombre des personnes âgées ou séniors retraités n’est pas négligeable, en France, le cout des mutuelles santés a pour principale conséquence le recul des recours aux soins et donc des adhésions aux mutuelles. Faute de moyens financiers, les gens n’adhérent plus aux mutuelles et ne se soignent plus. Les principaux concernés sont bien souvent les séniors et les personnes vulnérables.

Même si le système de santé en France fait des envieux ailleurs, il y a pourtant encore des lacunes. Ces lacunes doivent être corrigées pour protéger les personnes les plus vulnérables. Affaire à suivre.