Maux de tête : pourquoi et comment les soulager ?

Différents facteurs déclenchent le mal de tête. Ce trouble très courant disparaît généralement de lui-même, mais dans certains cas un peu plus persistants, la prise d’analgésiques est requise. Il convient de remonter à la cause d’un mal qui récidive fréquemment. Dans certains cas, les maux de tête cachent un problème sous-jacent neurologique, arthrosique ou ophtalmologique.

Maux de tête : pourquoi ?

La migraine – la vraie – n’est pas la seule et unique cause d’un mal de tête. Presque tout le monde peut en être victime à un moment ou un autre sans pour autant porter une maladie. Les facteurs incriminés dans un mal de tête « classique » sont souvent d’ordre psychologique. Le stress, la fatigue oculaire, la tension musculaire après un long moment de travail assis ou debout peuvent en être la cause. Dans ce cas, le mal de tête est bénin. Il survient de manière circonstancielle, mais reste tout de même gênant et empêche de s’atteler à une activité pendant quelques minutes, voire quelques heures.

Au-delà des anti-inflammatoires qui soulagent le mal de tête classique, les remèdes naturels font aussi leur preuve selon de nombreux patients. Les plantes entrent désormais dans la lutte contre ce phénomène lorsqu’il ne cache pas une maladie. Les compléments alimentaires peuvent par exemple soulager après quelques minutes. Le gingembre, la curcumine et la grande camomille sont les découvertes récentes contenues dans certains suppléments alimentaires contre le mal de tête à retrouver dans une pharmacie à Cagnes-sur-Mer et partout en France.

Comment reconnaître une vraie migraine ?

La migraine n’est pas un mal de tête banal. Les symptômes surviennent très fréquemment et sont souvent associés à des nausées ou des vomissements. La migraine est une réelle maladie qui se manifeste par des crises répétitives de maux de tête surtout centrés autour des yeux. La douleur vive rayonne très souvent jusqu’au cou, engendrant de fortes tensions musculaires sur les épaules. Le sujet éprouve alors beaucoup de difficultés à s’endormir ou à se concentrer. Les crises sont fréquentes et elles peuvent durer longtemps, jusqu’à plus de 70 heures selon les personnes.

Si certaines en souffrent toutes les semaines, d’autres ont des maux de tête moins fréquents, quelques fois seulement dans l’année, mais avec la même intensité. Les femmes migraineuses souffriraient plus que les hommes, à cause de leur rythme hormonal qui évolue avec l’âge. Chez les femmes donc la migraine disparaît ou du moins les symptômes diminuent fortement après la ménopause.

Une consultation médicale s’impose en cas de migraine. Les médicaments traitent le mal à deux niveaux : en soulageant la douleur pendant les crises et en venant à bout de leur fréquence et de leur intensité, pendant un traitement de fond. Le médecin peut prescrire des bêtabloquants, des inhibiteurs calciques, des anticonvulsivants, des antidépresseurs et des vitamines. La vitamine B12 est notamment prescrite chez les personnes qui souffrent très fréquemment de migraine. Elle possède des vertus sur les cellules du cerveau. La douleur liée à une crise de migraine légère peut être estompée avec des antalgiques du type paracétamol et aspirine. Le médecin peut également prescrire des antinauséeux.